Les villes globales résistent-elles à la crise?

Publié le par Vincent Gollain



Quel est l'impact de la crise sur les grandes métropoles mondiales ? Les décideurs du monde entier envisagent-ils en 2009 d'y investir autant qu'il y a un an ?

Paris-Ile de France Capitale Economique vient de réaliser sa dernière enquête pour connaître l'impact de la crise sur les décisions d'investissement dans les métropoles mondiales et sur leur attractivité. Cette étude a été menée sur un échantillon représentatif de 205 acteurs économiques majeurs du monde entier (22 pays) interrogés par l'Institut CSA du 9 au 22 janvier 2009.

Elle permet de mesurer l'évolution des choix des investisseurs par rapport à la " global cities attractiveness survey " conduite avant l'été 2008 par Paris Ile de France Capitale Economique avec CSA et E&Y.

La première grande surprise est que les investisseurs décidés à développer ou à implanter de nouvelles activités à l'international sont plus nombreux. Ils sont désormais 48% contre 46% en avril 2008.

Paris maintient sa place de 3ème métropole mondiale en terme d'image positive (43%), derrière Londres (57%) et New York (44%).

L'attractivité mondiale se déplace vers l'Asie.

Pourtant - et c'est l'autre bonne nouvelle - Paris devient la métropole la plus attractive en Europe : la région capitale gagne 3 points avec 26% à égalité avec Londres, qui n'en gagne que 2.

Et surtout Paris creuse l'écart avec sa rivale pour sa capacité à faire face à la crise et prend la tête du classement des métropoles européennes. En effet, 60% des décideurs internationaux font confiance à Paris-Ile de France, devant Berlin (55%), Genève (54%), Amsterdam (54%) et Londres (53%).

Thierry Jacquillat, Président de Paris-Ile de France Capitale Economique constate avec satisfaction que : " les investisseurs prennent en compte dans leur décision que les principaux atouts de Paris résident en une économie diversifiée avec des spécificités sectorielles fortes et un secteur bancaire stable. "

Le principal handicap évoqué pour Paris est le risque de dégradation du climat social.

Alors que Londres pâtit de deux handicaps majeurs : le risque de chute de la croissance et la fragilité de son secteur bancaire.

***

Paris-Ile de France Capitale Economique est une association créée il y a plus de quinze ans par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris qui rassemble une centaine de grandes entreprises françaises et internationales. Elle a notamment pour mission d'attirer les investisseurs étrangers en Ile-de-France et d'améliorer l'attractivité de son territoire par des actions de lobbying auprès des décideurs politiques et économiques.

Contacts presse :

Dominique Dardel 01 42 84 48 07 - 06 11 04 40 39

Copyright Hugin - texte original.

Ce communiqué de presse est diffusé par Hugin. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[CN#148992]

Publié dans comparaisons

Commenter cet article