Attractivité de la France : rapport parlementaire et bilan AFII

Publié le par Vincent Gollain

172058800_5bccd02dbb.jpg

 

La compréhension de l'attractivité 2010 de la France s'est enrichie de deux parutions importantes durant l'été :

 

- l'Agence Française pour les Investissements Internationaux (AFII) a rendu public l'édition 2010 de son tableau de bord de l'attractivité, document réalisé en association avec le Ministère de l'Economie, l'Industrie et de l'Emploi, la DATAR et le Conseil d'Analyse Stratégique. Cette parution présente les indicateurs de résultats de la France pour 4 éléments clés : les investissements directs étrangers, l'internationalisation, les activités stratégiques et les compétences étrangères. Ce rapport étudie également 9 déterminants de l'attractivité, tels que l'éducation et le capital humain, les infrastructures ou la croissance verte. Pour chacun de ces indicateurs, la France est comparée à onze pays qui ont un poids important dans les investissements internationaux et des relations économiques le plus souvent  soutenues avec la France. La taille et le dynamisme du marché, l’excellence des infrastructures et le niveau de qualification et de productivité de la main d’œuvre apparaissent comme autant d’atouts pour le site France. Malgré des progrès récents notables, sa position relative est moins favorable en matière de fiscalité et d’environnement administratif. Comme cité sur le site de l'AFII : « Ce tableau de bord est un outil d’information, mais aussi de suivi de la position de la France dans un environnement rendu plus concurrentiel par la crise économique. L’enjeu est connu : plus de 2,8 millions d’emplois sont assurés, en France, par les filiales d’entreprises étrangères, qui sont à l’origine de 40% des exportations françaises et de 20% de la R&D conduite dans notre pays. Il est essentiel d’apprécier les points forts, comme les points encore à améliorer, pour toujours mieux positionner le  site France. L’édition 2010 du « Tableau de bord de l’attractivité de la France » répond à cette ambition. », David Appia, Président de l’AFII.

 

- Le député Paul Giacobbi vient de rendre son rapport parlementaire sur l'attractivité de la France. Comme titré par le nouvel observateur (version en ligne) : la France ne serait pas très "business friendly" notamment du fait d'une image top caricaturale de la France à l'étranger (sur ce point, voir d'ailleurs le rapport du CESE). Plus encore, c'est l'instabilité juridique qui peut également rebuter les investisseurs étrangers. Comme l'écrit le parlementaire : "En réalité, ce n'est pas tellement la situation actuelle qui inquiète l'investisseur étranger en France que le risque d'aggravation des impositions de toute nature, des charges sociales obligatoires et, plus généralement la complexité, l'obscurité ou l'instabilité de notre système". Plusieurs préconisations sont faites : se donner une vision de long terme, bâtir un contrat de confiance, améliorer la présentation de nos dispositifs pas toujours bien compris par les étrangers ou encore la mobilisation des réseaux diplomatiques et consulaires sur l'économie et l'investissement.

 

Publié dans études

Commenter cet article