Rapport de la CNUCED sur l'investissement dans le monde

Publié le par Vincent Gollain

L'édition 2010 du rapport de la CNUCED sur l'investissement dans le monde est paru. Voici les principaux résultats sur les entrées et sorties d'IDE (Investissements Directs Etrangers) pour les 20 premiers pays ou territoires :

 

Entrees-et-sorties-d-IDE-en-2009-copie-1.jpg

Selon la CNUCED, la tedance générale des flux d'IDE est la suivante. Les flux mondiaux d’investissement étranger direct (IED) ont commencé à se redresser dans la seconde moitié de 2009 et il y a eu au cours de la première moitié de 2010 une légère hausse qui a fait naître un optimisme modeste pour les perspectives de l’IED dans le court terme. À plus long terme, le redressement des flux d’IED devrait s’accélérer. Les apports d’IED au niveau mondial devraient dépasser 1 200 milliards de dollars en 2010, et atteindre entre 1 300 et 1 500 milliards de dollars en 2011, puis 1 600 à 2 000 milliards de dollars en 2012. Mais il pèse sur ces perspectives des risques et des incertitudes, notamment du fait de la fragilité de la reprise économique mondiale.

 

Rappelons que les statistiques de la CNUCED comptabilisent les IDE au sens de la comptabilité nationale. Il ne s'agit donc pas uniquement des investissements liés à des implantations d'entreprises. Plus précisément, comme le rappelle l'AFII, les statistiques de flux d'investissement direct étranger retracent les transferts de capitaux entre les entreprises étrangères et leurs filiales françaises. Elles prennent en compte :

- les opérations en capital stricto sensu (qui comprennent les créations et les acquisitionsd'entreprises);

- les investissements immobiliers;

- les bénéfices réinvestis;

- les autres opérations et notamment des prêts, avances ou dépôts à court et long terme.

 

Publié dans études

Commenter cet article